Les principes spécifiques d'un bon design de livre PDF Imprimer Envoyer

Pour réussir une mise en pages de livre, le graphiste doit respecter une série de règles concernant la page, le paragraphe, la justification du texte, l’usage des majuscules, le renfoncement, les titres, la numérotation des pages, la ponctuation, l’espacement entre les lettres, l’espacement entre les mots, l’italique, le gras et les pages blanches. Il doit de plus respecter la tradition dans le placement et la mise en pages propre aux différentes parties du livres, telles les pages liminaires et les parties annexes.

La page

Nous avons déjà examiné les règles concernant les marges et la longueur de ligne idéale. Nous vous rappelons qu’il est peu probable que vous commettiez des erreurs si vous combinez une police avec empattements pour le corps du texte avec une police sans empattements pour les titres. Comme son nom l’indique, le corps du texte forme la partie principale de votre livre. Le corps du texte doit être avant tout lisible. Gardez à l’esprit que les éditeurs utilisent souvent les mêmes polices de caractère tout simplement parce qu’elles sont devenues des standards dans l’industrie de l’édition. Il n’est pas conseillé de vouloir innover dans ce domaine, soyez prudents en utilisant les polices Baskerville, Bodoni, Century, Garamond, New Century Schoolbook, Palatino et Bookman.

Les livres de non-fiction comprennent souvent le titre courant, c’est-à-dire, une ligne qui reproduit, en tête de toutes les pages d’un volume, le titre, parfois abrégé, du livre ou du chapitre. La tradition place le titre du livre sur les versos et le titre de chapitre sur les rectos. Le titre courant est souvent absent des livres de fiction.

Le chapitre

Les chapitres commencent habituellement sur les pages rectos. Certains les numérotent, d’autres non.

Le paragraphe

Nous avons vu que la longueur de lignes idéale pour un livre de format 5 pouces ½ sur 8 pouces ½ était de 60 à 70 caractères incluant les espacements.

La justification

Un texte sera justifié lorsqu’il sera aligné à gauche et à droite de façon à former un bloc rectangulaire. La grande majorité des livres modernes sont justifiés.

L’emphase

Pour mettre en relief le corps du texte, utilisez l’italique de préférence au soulignement. Utilisez les lettres majuscules avec parcimonie. Il est aussi conseillé d’utiliser les petites majuscules à la place des majuscules (les logiciels permettent de le faire).

Le renforcement (« indentation »)

C’est l’espace en blanc au début d’une ligne, en retrait de l’alignement normal vertical, pour indiquer un nouveau paragraphe.

Les titres

Il doit y avoir hiérarchisation dans la grosseur des titres, des intertitres et du texte. Pour le format de livre dont nous parlons ici, les titres devraient avoir entre 18 et 24 points.

La numérotation des pages

Un folio est tout simplement le numéro de la page. Avec le titre courant, le folio est disposé généralement du côté des marges extérieures. Il peut aussi être placé en bas de page.

L’espacement entre les lettres

Le crénage, c’est la réduction d’espace entre certaines paires de lettres. C’est une technique d’espacement automatique par lequel un caractère peut être emboîté dans un autre. Cet attribut s’ajuste intelligemment par rapport à la forme propre de chaque caractère qui donne l’impression d’être espacé proportionnellement. Les logiciels de mise en pages offre cette fonction.

L’espacement entre les mots

Les logiciels permettent également l’espacement entre les mots pour permettre la justification du texte.




 

 
Copyright © 2008 Je pense publier
Propulsé par Joomla!
Conception Web : Julie Coutu