Prenez une décision éclairée PDF Imprimer Envoyer

Dois-je publier moi-même mon livre? Voilà une question exigeante et lourde de conséquences. Elle est exigeante parce qu’elle soulève de nombreuses interrogations nécessitant une importante recherche de faits. Elle est lourde de conséquences parce qu’elle implique un engagement financier et émotif important de la part de l’auteur.

Quelles sont les questions auxquelles vous devez répondre avant de prendre une décision? En voici quelques-unes :  ai-je les connaissances techniques nécessaires pour produire un livre de qualité? Si je ne les aies pas, comment pourrai-je les acquérir?  Ai-je les habiletés et les compétences pour faire le marketing adéquat de mon livre? Si je ne les aies pas, comment pourrai-je réaliser cette étape essentielle de la vente d’un livre?

La plupart des auteurs n’ont pas de compétences dans le domaine de la construction physique d’un livre. Bâtir un livre exige un savoir de base en graphisme, en typographie, en imprimerie, en droit, en révision linguistique et bien d’autres exigences techniques. De plus, mettre un livre sur le marché n’est pas chose facile. Que l’on songe seulement  à la quantité de nouveaux titres mis sur le marché chaque année (statistiques de 2004) : 200 000 aux États-Unis,  60 000 en France,  10 000 au  Canada et 6 000 au Québec. La concurrence est donc féroce. Et il y a aussi une quantité impressionnante de titres encore actifs, c’est-à-dire ceux qui ont réussi à passer le cap du lancement et de la première année : aux États-Unis seulement, il y a  1 400 000 titres disponibles. Pour ajouter encore à la difficulté, vous devrez composer avec le préjugé défavorable relié à l'autoédition. Nous reviendrons plus tard sur cet handicap. 

 

Que dire de l’engagement financier et émotif? Si vous avez emprunté ou sacrifié vos économies, travaillé comme un forcené pour chercher à écouler vos livres et qu’après plusieurs mois d’efforts, vous vous ramassez avec des caisses de livres invendus dans votre sous-sol ou dans une penderie, vous trouverez l’aventure amère.

Heureusement, l’autoédition peut aussi s’avérer une expérience enrichissante et palpitante. Mais il faut d’abord faire ses devoirs : acquérir les connaissances nécessaires et bien planifier. Cet ouvrage a pour objectif de vous initier aux rudiments de l’autoédition, du design du livre, de la distribution et du marketing. Il vous évitera des erreurs coûteuses et vous donnera les armes adéquates pour conquérir le marché.

Au cours des dernières années, plusieurs facteurs ont contribué à faciliter la pénétration des livres autoédités sur le marché :  l’arrivée des ordinateurs personnels, Internet et l’impression numérique.

Les ordinateurs personnels ont permis aux auteurs d’accomplir des tâches réservées traditionnellement aux spécialistes de l’édition comme la composition typographique et la mise en page. Maintenant, les auteurs ont accès à des logiciels de traitement de  texte et de mise en page comme Word, WordPerfect, InDesign, PageMaker ou QuarkExpress.

L’Internet a ouvert de nouveaux débouchés : l’édition électronique, les magasins en ligne, les éditeurs en ligne. Ce secteur du monde de l’édition est en pleine ébullition et ouvre des horizons prometteurs aux audacieux.

L’avènement de l’impression numérique constitue certes le changement le plus important survenu au cours des dernières décennies. Il permet de produire des livres de qualité acceptable en très petites quantités. Avec ces nouvelles technologies, les imprimeurs  peuvent produire des livres avec des commandes initiales aussi peu importantes que vingt-cinq livres et fournir par la suite les éditeurs ou les auteurs de commandes à l’unité. Cela donne la possibilité d’éditer sans risque financier : vous ne produisez que ce que vous vendez. Vous n’avez plus besoin de faire imprimer des quantités de 1 000, 2 000 ou 5 000 copies. Ce procédé est aussi avantageux pour les éditeurs traditionnels puisqu’il leur permet de remettre sur le marché des titres épuisés et mieux gérer leurs inventaires. Ils peuvent garder en catalogues des œuvres dont la demande est diminuée mais qui continuent de se vendre régulièrement.

 


 
Recommander à un ami
Copyright © 2008 Je pense publier
Propulsé par Joomla!
Conception Web : Julie Coutu